Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



Russie, Moscou, le patrimoine et l’urbanisme

Russie, Moscou, le patrimoine et lurbanisme
Album : Russie, Moscou, le patrimoine et l'urbanisme
Le patrimoine architectural russe est d’une grande richesse qu’il faut se dépêcher de découvrir avant que les appétits féroces des promoteurs immobiliers ne le dégradent définitivement.
54 images
Voir l'album
Russie, Moscou, le patrimoine et l’urbanisme

Une Russie, deux capitales

Depuis le XVIII° siècle, les Romanov ont vécu et se sont presque tous fait enterrer à Saint-Pétersbourg, cette capitale bien isolée du reste de leur Empire. Installés dans le vaste palais d’Hiver, ils sont cependant toujours venus chercher leur légitimité à Moscou, la capitale historique, en se faisant couronner selon un rite immuable dans la cathédrale de l’Assomption, à l’abri des murs de briques rouges crénelés du Kremlin.

A Moscou, devant la Basilique Basile le Bienheureux sur la Place Rouge, trônent le citoyen Minime et le Prince Pojarski, les deux héros qui en 1612 ont pris la tête d’une armée populaire afin de libérer Moscou de l’envahisseur polonais.

Gigantisme urbain

Les espaces urbains sont à l’image des espaces ruraux : immenses. Au reste, les villes russes fatiguent le corps tant elles s’étalent dans toutes les directions. L’amateur de balades en sera pour ses frais et devra utiliser un véhicule. Avec le développement récent et la spéculation immobilière, ce mouvement centrifuge s’accélère par accumulation de nouveaux quartiers résidentiels ou d’activités économiques, sans réel plan d’urbanisme préconçu. A Moscou, un bar perché au sommet d’une tour moderne offre une vue plongeante sur une portion de la ville bordée par la Moskova. Au premier plan, on distingue un mélange de bâtiments anciens et modernes. Au-delà, les routes sont des tentacules sinueuses au milieu de barres, de tours et d’usines. Moscou s’étend désormais à perte de vue.

Villes modernes

 La modernité s’est emparée des nouveaux espaces urbains, autant dire la banalité des architectures faites de béton à prise rapide. Pris au hasard, un bout de quartier résidentiel moscovite trouve facilement son équivalent dans les banlieues de Paris, Londres ou Rome. Il n’y a guère que l’hiver pour faire la différence.  

 

Texte Vincent GUILLUY et Bernard DUPONT. Photos Vincent GUILLUY, août 2009.

1 Commentaire à “Russie, Moscou, le patrimoine et l’urbanisme”

  ( Fil RSS pour ces commentaires)

Laisser un commentaire

  1. J’aime

    Claire a dit ceci


Montebourg en Normandie |
PASSION VOYAGES et IMAGES |
hotelsworldroom |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Découverte du Cameroun
| collias30
| 2 Pedales sur 1 Velo